Papou norvégien: √

Salut les tricot-jaseuses,

J’ai finalement terminé mon chandail norvégien que je tricotais depuis 2 mois.
Je vous avais parlé de ma crainte pour la grandeur du chandail, avec le blocage, il demeure plus serré que je l’aurais souhaité.  Pas grave! C’est tout de même une réussite.
Le voilà…

J’ai finalement trouvé des boutons pour le col à ma petite boutique de laine locale, mais j’ai dû les recoudre 2 fois puisque la première fois ils laissaient un jour entre les deux sections du col et ce n’était pas jolie.

Je vous avais mentionné aussi qu’il y avait une couleur verte pour le contraste mais elle n’est visible que dans le col.
Note a moi-même: toujours vérifier le contraste avec les couleurs qui seront dans l’entourage immédiat et pas seulement avec la couleur principale.
Je vous le montre « en direct » dans mon prochain podcast…

Voyage au pays de laine…

Salut les tricots-jaseuses !
J’ai fait un super voyage à St-André-Avelin. Un hyper-mégagénial festival, même mes enfants n’ont pas trouvé la journée trop longue !
Nous avons eu plusieurs échanges avec différents artisans:  dentellières, éleveurs, bijoutières, tisserands, tricoteuses, crocheteurs, fileuses, et j’en oublie, étaient présent pour notre plus grand plaisir.
Une dentellière de Québec, Marie-Josée, qui tient la boutique « Des fils en folie » a répondu aux millions de questions de ma fille et de ma mère. Elle a même pris le temps de faire une démonstration de l’utilisation des fuseaux et de la lecture d’un modèle de dentelle.
Puis nous avons rencontré les fileuses de la Petit-Nation qui montrait différentes techniques pour filer avec le rouet. L’une d’elles filait simplement, la deuxième elle s’amusait à filer ensemble deux bobines en intégrant au fur et à mesure des petites « mouches » de fibres de couleur pour produire une balle de laine pour faire de la finition.
Nous avons eu démonstration de comment filer la laine manuellement au fuseau, cette technique à vraiment plu à mon fils de 15 ans qui a décidé d’acheter un fuseau et d’essayer à la maison.
L’artiste Judy Kavanagh en provenance de la région d’Ottawa avait le fuseau parfait aux yeux de mon fils. Pour sa matière de base, il a choisi les « nombrils » de mouton de « La ferme de la bute magique » qui ont un atelier de feutre: Les ateliers d’un pas feutré.
J’ai envie de trop de choses et j’ai finalement décidé de contribuer à l’achat du fuseau (parce que ça fait longtemps que je veux essayer…) et ma Rosie m’a choisi de superbes marqueurs de maille d’une autre artiste, Francine Hebert qui tient une boutique Etsy ( www.tofino14.etsy.com).
Ouf !  Je suis épuisé…
Activité que je refais l’an prochain assurément!

De l’amour de la planète entière

Salut les tricots-jaseuses!
Aujourd’hui, ce fût une journée plutôt difficile, mais les gentillesses reçues des 4 coins de la planète m’ont vraiment permis de mettre un sourire dans ma journée.
De plusieurs régions du Québec et de plusieurs pays francophones dans le monde, des messages d’encouragements, des félicitations, des compliments me sont parvenus. J’ai tenté de répondre à chacune d’entre-vous et j’espère que cette nouvelle amitié sera durable.
J’ai raffiné un tantinet le groupe Ravelry (pour y ajouter des discussions), j’ai fait un peu de promotions de mon nouveau blogue et de mon podcast.
Le blogue/YouTube/Twitter, ça fait beaucoup à suivre, mais c’est vraiment encourageant pour la suite des choses!
Alors bonne nouvelle mon chandail norvégien est terminé, et sera de retour au prochain podcast pour vous montrer le résultat final.  Je débute le dernier projet pour lequel j’avais commandé de la laine la dernière fois, un des rares projets que je vais faire pour MOI.  
QUEL DOMMAGE… JE DOIS ABSOLUMENT REFAIRE LE PLEIN DE LAINE! 😉
J’ai donc réussi à me débloquer du temps et un petit budget pour le festival « Twist », j’y serai demain (samedi) en excellente compagnie!
Vous ne devinerez jamais ce que j’ai fait pour débuté…. j’ai vérifié ma jauge, ha HA!  Le dernier projet m’a donné une bonne leçon. 
Pour le chandail, il aurait pût être plus grand…  Mon amie Andrée m’a écrit pour me dire qu’elle aurait pût m’informer que c’était toujours le cas avec un « norvégien » et que j’aurais pût simplement compenser en changeant de grosseur d’aiguille.  Trop tard!  On n’apprend toujours mieux de nos erreurs!
Pour le projet que je débute, je teste une laine composée 50-50 Mérino/Bambou.  Elle est super belle!  J’ai déjà hâte de la porter!
Prochain billet, mes nouvelles acquisitions, je vais vous mettre des photos!

Il faut bien débuter quelque part!

Hé OUI!  Je me décide enfin à écrire et partager sur ma passion – LE TRICOT!
C’est encore une fois mon époux qui me pousse à faire ce genre de folie.  Mais je crois que cette fois, il a raison… je lis, je regarde, j’écoute vraiment tout ce qui entoure le monde du tricot et de la laine.  
Je vous offre donc ce blogue sans prétention qui, je l’espère, provoquera des échanges, commentaires et vous permettra à vous et moi d’élargir nos horizons tricot!
Vous connaissez des blogues intéressants, des sites qui méritent un détour, des boutiques offrant un service et des produits exceptionnels, un artisan qui fait de la magie ou encore un événement à ne pas manquer?   Partagé le avec moi!
Mes découvertes passeront par les billets de ce blogue…
Voyons voir… par quoi je commence…?

Un festival pour MOI!!!

J’écoute beaucoup de podcasts en anglais qui proviennent souvent des États-Unis et ils ont toujours une mention pour une visite dans une foire, ou un festival, ou un évènement leur permettant de découvrir des fournisseurs et de nouveaux produits.  J’en étais un peu jalouse.  
Ici au Québec, ce n’est pas fréquent et la sélection doit souvent se faire en boutique par nous sommes restreints à certaines couleurs et/ou qualités de produit.  
Que voulez-vous l’espace en boutique est limité et la majorité du temps lorsque je me rends en boutique pour me procurer mon matériel, je dois m’y rendre en ayant une ouverture d’esprit sur la couleur que je veux utiliser et les fournisseurs qui m’y seront proposés.
Pour compenser, j’ai commencé à utiliser internet pour faire mes achats.  Internet me permet d’acquérir exactement ce que je désire en couleur et en qualité, c’est un plus!  
Cependant lorsque je veux travailler avec un nouveau produit et que je n’ai jamais eu la chance de l’avoir en main.  Il m’est difficile d’évaluer si ce sera un bon choix pour mon projet.
J’ai découvert récemment l’existence du festival TWIST en Outaouais.  Et voilà un festival juste pour moi était né!  
Le festival annonce une panoplie d’exposants de toute provenance et une sélection d’ateliers vraiment intéressants.  Je vais tenter de m’y rendre et bien sûr, ma visite (si visite il y a ) sera le sujet d’un billet futur!
Pour le moment, je travaille à me voter un budget et à faire un trou dans mon horaire.
En attendant plus de détail, voici le lien vers leur site internet: http://www.festivaltwist.org
Sur ce … je vais profiter du soleil!